FANDOM


The Zone 1

Une vue typique de la Zone.

La Zone d'Exclusion de Tchernobyl, plus simplement appelée la Zone, est un espace sauvage isolé de 60 kilomètres de diamètre installé autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl après la catastrophe de 1986, et complètement pervertie par celle de 2006. C'est également le contexte et l'espace de jeu principal des trois épisodes de la série S.T.A.L.K.E.R..

Vue d'ensembleModifier

La Zone d'Exclusion s'étend entre les frontières de l'Ukraine et de la Biélorussie. Elle est gardée par les autorités ukrainiennes. À cause de la diminution radicale de la présence humaine et de son activité, la vie sauvage a prospéré dans la Zone et l'endroit est souvent décrit comme "reconquis par la nature". Après la catastrophe de 2006, des animaux et des plantes ont muté de façon grotesque, et des anomalies mortelles sont apparues.

La Zone d'Exclusion est supposée protégée par les Militaires, son accès étant interdit aux civils. Cependant, l'éventualité d'un pillage lucratif et de trésors uniques a conduit un grand nombre d'opportunistes et d'hommes désespérés, appelés Stalkers, à franchir la barrière de la Zone. Ces personnes agissent soit pour leur propre compte, soit pour des factions. Parmi les groupes les plus notables, on trouve le Devoir, la Liberté, les Écologistes et beaucoup d'autres.

Des recherches sont constamment menées pour trouver la nature et l'origine de la Zone, ainsi qu'un moyen de la neutraliser. Il existe de nombreuses croyances différentes concernant la vérité et une réponse raisonnable à l'énigme de la Zone. Les membres du Devoir ont par exemple pour but de "combattre la Zone" sous toutes ses formes, alors que ceux de la Liberté pensent que la totalité du territoire est un don à l'humanité qui devrait être équitablement partagé par le monde entier. Au cours des histoires des différents jeux, plusieurs personnages expriment leur conviction que la Zone serait en train de croître et d'augmenter son influence sur le monde.

Histoire Modifier

Avant le désastre de 1986, toute la zone autour de Tchernobyl et Pripyat était utilisée par l'Union Soviétique à des fins de développement d'armes psychotropes (agissant sur le cerveau humain) et de recherche sur la Noosphère. L'un des premiers programmes officiels menés par le gouvernement soviétique prenait place à Limansk-13, une ville secrète où les meilleurs scientifiques soviétiques expérimentaient les effets des ondes radio. Leur but était alors d'affecter le cerveau des habitants de la ville sans qu'ils ne le sachent, afin de simuler une allégeance totale envers l'Union Soviétique.

Les recherches, cependant, n'étaient pas entièrement sécurisées et ne respectaient aucune norme de par leur nature confidentielle. C'est d'ailleurs un pic de consommation d'énergie, survenu en avril 1986 durant l'une de ces expérimentations, qui fut le principal responsable de l'explosion du réacteur 4. L'URSS réagit aussitôt en ordonnant l'évacuation complète de Pripyat et de ses environs, jusqu'à ce que la "Zone" nouvellement désignée ne devint complètement déserte. Seuls sont restés quelques habitants téméraires (notamment le Forestier) et les équipes de scientifiques qui travaillaient déjà dans les laboratoires sur place. Pour ces derniers, la catastrophe se révéla être une bénédiction, car la nouvelle Zone d'Exclusion représentait pour eux le lieu idéal pour leurs expérimentations secrètes. Désormais soulagés de ne plus craindre d'être révélés, la vitesse de leurs recherches fut multipliée par deux.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.